Vous souhaitez savoir des remèdes naturels utiles en voyage ? Il existe plusieurs remèdes naturels que vous pouvez utiliser pour votre prochain voyage.

Argent colloïdal

L’argent colloïdal est constitué de particules d’argent diluées dans de l’eau, si petites qu’elles sont invisibles à l’œil et imperceptibles au goût, en fait, elles ressemblent seulement à de l’eau.

En usage interne, c’est un antibiotique naturel, il était d’ailleurs utilisé avant la pénicilline. Son action de base est de renforcer le système immunitaire, en protégeant en particulier les voies respiratoires. C’est la première chose qui est utilisée à la fois pour prévenir et traiter la grippe et les symptômes grippaux, la fièvre, le rhume, la toux ou la trachéite. Il élimine l’inflammation et fluidifie le flegme. Il est donc très utile pour voyager dans des endroits froids ou pendant la saison hivernale.

Il existe d’autres antibiotiques naturels (par exemple, l’huile d’arbre à thé), mais ils ont des fonctions spécifiques. L’argent colloïdal présente l’avantage d’être un antibiotique général à large spectre. Il peut être utilisé dans tous les cas et pour tous les types d’infections, même s’il aura un pouvoir curatif plus important sur les problèmes liés aux voies respiratoires et un pouvoir curatif plus doux sur les autres. Si vous voulez voyager léger, il est donc préférable de choisir l’argent colloïdal, car vous pouvez l’utiliser pour un plus grand nombre de pathologies.

Il a également un usage externe, comme désinfectant et guérisseur.

Il s’achète en petites bouteilles (également en plastique) et est vendu avec différentes concentrations : les plus adaptées sont celles de 20 parties par million ou 40 parties par million.

Huile de millepertuis

L’huile de millepertuis est une huile rouge foncé, obtenue par trempage au soleil des fleurs de millepertuis dans de l’huile de ricin ou de graines.

Ses usages sont multiples, à tel point qu’elle est considérée comme une plante presque magique, mais dans la perspective du voyage, vous vous intéressez à son usage externe, comme remède contre les brûlures. Par rapport à l’aloe vera, qui est utilisé pour les coups de soleil, l’huile de millepertuis est efficace pour toutes les brûlures : coups de soleil, brûlures par le feu, même graves, abrasions de la peau et brûlures de contact. Elle a également deux utilisations secondaires, peut-être moins courantes : contre le candida ou les infections vaginales telles que le candida, et contre l’herpès – pour lequel elle peut remplacer l’huile d’arbre à thé. Dans tous ces cas, on l’utilise pur, en l’étalant directement sur la zone brûlée ou affectée, ou en faisant des compresses avec de la gaze. Il peut également être appliqué sans risque sur la peau ouverte et les muqueuses. Il n’a pas de contre-indications particulières et, si l’on en applique trop, il s’écoule simplement. Il fonctionne comme un désinfectant, un analgésique et un cicatrisant – d’ailleurs, il laisse des cicatrices minimes même en cas de brûlures profondes. L’huile de millepertuis peut être photosensibilisante, faites donc attention à l’exposition au soleil.

Il est acheté en petites bouteilles, également en plastique.

Griffe du diable

Il est produit à partir des fruits d’une plante africaine ; des fruits qui, une fois séchés, ont la forme d’une griffe et se collent à la fourrure des animaux, d’où le nom suggestif.

C’est l’un des agents anti-inflammatoires les plus importants du monde naturel. Il est principalement utilisé pour les inflammations musculaires, les inflammations articulaires, les inflammations des tendons (tendinites) et les inflammations des nerfs (névralgies), il est donc particulièrement adapté aux voyages impliquant de longues marches. Il est également utile en cas d’accident vasculaire cérébral, si un hématome ou un œdème se forme, car c’est un draineur de liquide. Comme c’est un anti-inflammatoire, il a également une fonction antidouleur (bien que légère), mais toujours au niveau des muscles, des tendons et des nerfs – il n’est pas utile pour les maux de dents, par exemple.

La griffe du diable est plus efficace en usage interne, en capsules, comprimés ou gouttes. Il existe également des crèmes, mais comme elles sont destinées à un usage externe, elles ont un effet plus doux. Il est également plus efficace lorsqu’il est utilisé en conjonction avec d’autres agents anti-inflammatoires naturels à usage externe, tels que la pommade d’arnica et le baume du tigre – qui sont spécifiquement destinés aux coups et aux contusions. Si l’on veut voyager léger, on ne peut emporter que la griffe du diable car, étant à usage interne, prise seule, elle est plus efficace que les crèmes ou les pommades.

En résumé, il est évident que vous devez consulter votre herboriste si vous souhaitez combiner l’utilisation de plusieurs produits : la prudence est toujours de mise.