L’une des préoccupations les plus courantes des voyageurs en solo est la question de la sécurité.

Nous l’avons abordé à plusieurs reprises ici sur le blog du voyage en solo et dans la communauté Facebook : Agir avec bon sens et faire confiance à son instinct est l’une des premières règles du voyage en solo.

Voyage – sécurité numérique

Mais si notre sécurité physique est cruciale lorsque nous voyageons seuls, il existe un autre aspect de la sécurité en voyage dont on parle moins : notre sécurité numérique.

Levez la main si vous ne partez pas en voyage en laissant un peu de place dans votre valise pour les gadgets électroniques : Qu’il s’agisse de notre smartphone, tablette ou PC adoré, la plupart d’entre nous ne renonceraient jamais à la technologie en voyage !

Maintenant, levez la main si vous prenez les bonnes précautions pour éviter qu’un voyage avec nos gadgets technologiques ne se transforme en mésaventure : Combien de fois avez-vous cherché désespérément un réseau wifi gratuit auquel connecter votre PC ou votre tablette pour pouvoir envoyer une photo via WhatsApp, la partager sur les réseaux sociaux ou sur votre blog ?

Et combien de fois avez-vous vérifié le solde de votre compte bancaire en utilisant le réseau Internet de l’auberge ou, pire encore, les PC disponibles dans la salle commune ?

Si vous vous êtes reconnu dans ces situations, cet article est pour vous : Voici comment éviter le vol de notre identité numérique, l’accès illicite à nos comptes personnels ou la perte de documents importants lors de nos voyages.

Les solutions à prendre en compte pour assurer sa sécurité

La première règle fondamentale pour éviter de mettre notre sécurité numérique en danger est d’utiliser un système VPN.

VPN signifie Virtual Private Network (réseau privé virtuel). Il s’agit d’un service qui vise à masquer votre identité sur Internet, ou plutôt celle de l’outil avec lequel vous vous connectez au réseau.

Toutes les données échangées entre votre PC, tablette ou téléphone, et le serveur VPN sont cryptées, ce qui sécurise la connexion Internet.

Toutes les données de connexion passent par le serveur VPN, comme si vous vous connectiez réellement à un réseau externe « fictif ».

Lorsqu’on s’est rendu en Chine, par exemple, où certains sites web (Google, Facebook, etc.) sont censurés, on a eu besoin d’un service VPN pour ouvrir certains liens ou consulter notre courrier.

Lorsqu’on s’est connecté à l’internet depuis la Chine, le service VPN a pratiquement changé de fournisseur d’accès à l’internet : il ne s’agissait plus d’un fournisseur chinois, mais d’un fournisseur situé dans une autre partie du monde, ce qui nous permettait de surfer depuis Pékin comme si on était dans un autre pays, sans censure.

Tous les services VPN ne sont pas identiques : certains sont gratuits, d’autres payants, et il est toujours bon de vérifier quels pays sont couverts par le service.

Le choix dépend donc du type d’opérations que vous ferez sur Internet, du pays dans lequel vous vous rendez et de la durée de votre voyage.

Pour la Chine, par exemple, on avait acheté un forfait avec ExpressVPN pendant un mois pour 12,95 €.

Dans la vie de tous les jours, cependant, lorsqu’on travaille depuis un club ou un aéroport, avec un réseau wifi public, on utilise un service gratuit appelé TunnelBear.

Il est très intuitif et facile à utiliser : Le concept du VPN est représenté par un ours qui creuse un tunnel depuis le pays où on se trouve vers un autre de notre choix, celui à partir duquel la connexion internet « fictive » sera établie. L’outil se télécharge sur le site web : Il suffit de l’installer, et de choisir le pays vers lequel l’ours va creuser le tunnel !

Pour préserver la vitesse de votre connexion internet, il est préférable de choisir un pays proche.

Dans l’exemple ci-dessous, on a demandé à TunnelBear de créer un « tunnel » vers la Suisse, puisqu’on écrit depuis l’Espagne. Plus le pays auquel il se connecte fictivement est éloigné, plus la connexion Internet sera lente.

TunnelBear a une limite de 1 Go gratuit par mois – vous pouvez acheter des forfaits, ou obtenir un autre Go gratuit grâce à un Tweet.

Un autre aspect utile du VPN est que vous pouvez l’utiliser comme un stratagème pour obtenir de meilleurs prix auprès des compagnies aériennes.

Essayez d’aller sur le site d’une compagnie aérienne se connectant normalement depuis l’Italie ou en utilisant le VPN d’un autre pays, peut-être non-européen : Parfois les prix diffèrent selon les pays, vous pouvez avoir de bonnes surprises !

D’autres petits pas à suivre

Utilisation de la fenêtre du navigateur anonyme

Tous les navigateurs (Chrome, Firefox, Safari, Explorer…) vous offrent la possibilité de surfer anonymement, ce qui vous permet de surfer sans laisser de traces sur l’ordinateur que vous utilisez.

Ainsi, aucune donnée de connexion et de mot de passe ne sera stockée, ce qui est essentiel lorsque vous utilisez un ordinateur public pour consulter votre courrier électronique ou vos canaux sociaux.

Ayez toujours une sauvegarde de vos fichiers importants sur une clé USB

Il vaut mieux en avoir beaucoup : Il est vital de disposer d’une copie de sauvegarde de vos données les plus importantes.

Utilisez une clé USB et notez également les numéros utiles, les contacts, les détails de l’assurance voyage dans un bloc-notes, ce qui peut s’avérer utile si vous n’avez pas d’ordinateur ou de téléphone portable à portée de main.

Téléchargez l’application mobile de la banque

Bien plus pratique que de se connecter au site web de la banque depuis un ordinateur de l’auberge.

La plupart des banques disposent également d’une application mobile, à partir de laquelle vous pouvez consulter votre compte et effectuer des transactions simples, comme des virements.